Bethesda déclare la guerre à Sony sur les limitations du cross-play

Amis / 7 septembre 2018

Le cross-play est devenu un problème majeur ces derniers mois alors que des jeux célèbres comme Fortnite ont été sandboxés sur PlayStation 4. Alors que de plus en plus de jeux apparaissent sur la Switch, la Xbox One et sur PC, Sony continue de faire obstacle, simplement car aucune raison ne fait pression sur l’entreprise pour qu’elle change les choses. Mais des pressions venant d’entreprises comme Bethesda pourraient la forcer à revoir ses positions.

Dans une récente interview pour Game Informer, Pete Hines, vice-président senior du marketing global chez Bethesda, a évoqué la nouvelle version console à venir de Elder Scrolls Legends, des cartes à collectionner en free-to-play intégrées dans l’univers Elder Scrolls. Voici ce que déclare Hines :

« [The Elder Scrolls Legends] est un jeu de cartes stratégique qui concerne le jeu solo et le multi-joueurs. C’est à la fois un jeu multiplateforme et un progrès multiplateformes. C’est notre intention pour le jeu à sortir, il doit l’être sur tous les systèmes. Nous ne pouvons avoir un jeu qui fonctionne d’une seule façon ailleurs. La manière dont fonctionne le jeu actuellement sur Apple, Google Steam et Bethesda.net, peu importe où vous l’achetez si vous jouez sur une autre plateforme et que tout est là. Peu importe quelle plateforme vous utilisez, vous jouez contre quiconque joue à ce moment là. Il n’y pas de « Oh, c’est plus facile à contrôler, ou il y a une meilleure fréquence d’images ». C’est un jeu de cartes stratégique. Ca ne compte pas. »

Lorsqu’il lui a été demandé si Bethesda entendait réellement affronter Sony sur ce problème, Hines a répondu : « Nous sommes toujours en discussion avec nos partenaires de toutes les plateformes ». Il a ajouté « Mais ces [termes] sont clairement non-négociables. Nous ne pouvons pas parler d’une version de Legends, où vous pouvez emporter votre progrès avec vous, et d’une autre version où vous êtes coincé dans un écosystème, cloisonné du reste du monde. Cela compte dans la définition de ce qu’est ce jeu. »

Hines en a rajouté une couche, déclarant qu’il était conscient à la fois de la situation de Sony et de la bataille autour de Fortnite, et que Bethesda ne comptait pas revenir sur sa position actuelle. Bien sûr, il est possible que l’entreprise évitera le conflit – après tout, rien ne sent aussi bon que l’odeur des billets qui masquent les problèmes d’accès de jeu- mais si Bethesda compte lancer une bataille pour un jeu, un titre comme Legends peut être la bonne manière de l’aborder. Ce n’est pas un titre inconnu, un premier né d’une franchise- avoir le nom Elder Scrolls attaché permettra d’avoir le poids de la reconnaissance comme atout- mais un jeu de collection de cartes n’a pas non plus l’important budget de développement et le besoin impérieux de rentabiliser l’argent investi qu’a un lancement habituel d’une franchise de la taille d’Elder Scrolls. Il n’y a que peu de chances qu’un jeu comme Elder Scrolls VI se lance dans un combat de ce genre, pas au regard du prix engendré par la production du titre et de la difficulté de récupérer son investissement.

On se demande alors si aucune de ces tactiques aura de l’effet ? Je penche pour la négative. Le fait est que Sony a conquis cette génération de console. Même la Switch, qui s’est fichtrement bien vendue, aura du mal à annihiler l’avantage de Sony avec ses plus de 60 millions d’unités vendues avant que la montre indique l’heure de la Playstation 5. Dans les faits, on peut imaginer que Sony utilise cette restriction à son propre avantage et réserve le cross-play pour être une fonctionnalité à annoncer en même temps que la sortie de la PS5 en 2019-2020. Dans le même temps, les maigres commentaires de l’entreprise sur les problèmes techniques et les incompatibilités sont faits pour éviter la gronde au lieu de résoudre concrètement le problème ou d’avancer réellement sur une vraie solution.

 

FILED UNDER : Non classé

TAG :

Submit a Comment

:*
:*